OBJECTIF 4

Disposer d’outils d’aide à la décision pour l’identification et le suivi de zones potentiellement à risque

Les collectivités développent des outils de type SIG pour mieux appréhender sur les bassins versants les menaces qui pèsent sur l’intégrité des bassins versants. Beaucoup de données commencent à être disponible dans les provinces ou bien au sein du service informatique et géomatique du territoire. Afin de concrétiser cette démarche, il est proposé de poursuivre l’analyse entamée en 2005 sur la méthode « reef at risk » pour l’adapter à la Nouvelle-Calédonie sur l’ensemble du territoire, et donner un instrument d’analyse pertinent supplémentaire aux collectivités sur l’identification des récifs coralliens potentiellement en danger.

Les actions menées dans le cadre de cet objectif ont été les suivantes :

 

Propositions pour limiter l’impact de l’ancrage des navires de tourisme sur les récifs coralliens en Nouvelle-Calédonie, étude des sites d’Ouvéa et de Lifou (Iles Loyauté), 2009.

  • Ce projet propose d’étudier l’impact des perturbations occasionnées par les paquebots de croisière (ancrage principalement) sur les habitats coralliens et les communautés biologiques associées (poissons et invertébrés), à partir d’observations sur deux exemples (Ouvéa et Lifou).
  • Télécharger le rapport

    Bilan de l’action de renforcement des capacités des acteurs de la gestion des aires marines protégées de la côte Nord-Est, 2010.

    Télécharger le rapport